Photographier la nuit c’est comme arriver à la fin d’un marché. Les gens sont partis, mais persiste une puissante énergie
 

Late Colors

Sous l’éclairage étrange et électrique des nuits du monde, les quartiers apparaissent comme des décors de théâtre, les murs se transforment en ruines vaporeuses, le molleton se déguise en rose blanche et des fragments de matières deviennent un assemblage irréel.