Tout commence par un premier voyage au Caire en 2007 qui fut une révélation. Cette ville représente, en effet, tout ce que j’aime pour prendre des photos : une vie débordante dans un environnement qui n’a pas encore été façonné par la modernité.

Au fur et à mesure de mes voyages dans la Capitale Egyptienne, je découvre qu’en photographiant la nuit dans certains quartiers, en couleur, des ambiances fortes aux couleurs irréelles apparaissent et qu’un travail de coloriste est à développer.

Cette découverte me pousse dans le même temps à écarter les personnages du cadre photographique révélant ainsi tout entier, les multiples expressions et transformations magiques proposées par une vie urbaine débordante. Un molleton laissé sur la chaussé par un artisan devient une fleur, une fenêtre de train se métamorphose en collage futuriste, une entrée d’immeuble se transforme en assemblage abstrait …

Ainsi, pour capturer la couleur, je photographie la nuit et pour saisir le vivant, je photographie son absence.

Late Colors est un projet long terme toujours en cours. Les photographies ici présentes sont un échantillon. Les archives sont visibles sur demande.